Loading
Please wait
TOP

Musette aux Pinceaux à Amsterdam

Musette aux Pinceaux à Amsterdam

Adeline, quelle expatriée es-tu ? 

Je me présente, Adeline, entrepreneuse expatriée aux Pays-Bas en 2015. Je suis passionnée d’art, de peinture, de décoration. J’adore les brocantes, les objets à customiser, trouver des activités créatives pour mes enfants, et tous les DIY en général. Pendant 10 ans, j’ai ouvert un Atelier de Restauration de Tableaux en banlieue parisienne.                                                                                                             

La passion  de l’art en général  et de la peinture en particulier est toujours là,  mais j’aime aussi les rencontres pleines de surprises, d’où mon nouveau projet … ! The Musettes  !
Créer un site pour faire se rencontrer des personnes ordinaires qui  vivent partout sur la planète et réinventent avec succès leur univers, leur vie familiale et professionnelle à chaque expatriation. Les voir créer leur entreprise dans un nouveau pays ou région en suivant leur conjoint : ceci me procure des moments de bonheur et me motive chaque jour.

Où vis-tu et depuis combien de temps ? 

Je vis à Amsterdam dans le Pijp, (centre ville), près du Rijksmuseum. Mon mari voyageait beaucoup pour des raisons professionnelles, et nous avons eu l’opportunité de pouvoir rassembler toute la famille en nous installant à Amsterdam, moi d’y poursuivre mon travail de restauratrice de tableaux et de me lancer dans un autre défi !

Nous sommes installés depuis 3 ans avec nos 2 enfants (un garçon de 10 ans et une fille de 7 ans). Notre intégration s’est faite assez rapidement – je dirais 1 an- , en créant de nombreux liens aussi bien avec les locaux qu’avec les expatriés .

Avais-tu déjà vécu à l’étranger auparavant ?

J’ai vécu à Florence en Italie pour mes études et j’ai beaucoup voyagé : USA, Colombie, Inde, Croatie, Royaume Uni, Norvège, Danemark, Jordanie…

Et maintenant? 

Je travaille donc à développer ce site TheMusettes dont l’objectif est créer un réseau favorisant les échanges entre conjoints suiveurs expatriés ; pour que ces “femmes -et hommes- en mouvement” développent et fassent connaitre leurs activités  professionnelles , souvent nomades – d’où le nom de Musettes -, dans quelque pays qu’elles ou ils se trouvent. Pour s’en inspirer, pour les rencontrer et échanger quand l’ une d’entre elles s’installent dans une ville où réside une Musette…

 

 

 

 

 

(crédit photo Beilja by Matthieu Dandoy – www.beilja.com)