Bonjour Maud, tu es la première Musette newyorkaise , peux tu nous dire qui tu es ?
Je m’appelle Maud Lerayer, j’aime les voyages, les coups de foudre amicaux, les tacos de crevettes et le yoga. Je vis aux Etats-Unis, à New York, plus particulièrement à Brooklyn dans le quartier de Fort Greene. J’adore la vie à Brooklyn car elle est beaucoup plus relax et moins touristique que Manhattan.  En même temps, je suis à 20 min en métro du centre de Manhattan (ou j’ai vécu pendant 6 ans) !

Comment es-tu arrivée à New York ? Avais-tu déjà vécu à l’étranger auparavant ?
Je suis arrivée à en 2011 avec mon ancien copain après qu’il ait reçu une offre d’emploi ici. Avant New York, j’avais vécu au Mexique pendant 9 ans, donc je suis expatriée depuis plus de 15 ans (!)

Penses-tu qu’il y ait un art de vivre spécifique en Amérique ?
L’art de vivre américain ?
Il n’y a pas UN art de vivre aux Etats-Unis. Chaque état est différent. L’Ouest américain avec tous les parcs nationaux et le Pacifique est très axé sur l’extérieur, les randonnées, les road-trips par exemple. A New York, je ne dirais pas non plus qu’il y a “un art de vivre” – éventuellement un quartier a un art de vivre. J’ai vécu dans East Village à Manhattan pendant 6 ans, c’est une ambiance plutôt rock, avec des magasins de petits designers, beaucoup de vintage. Ici a Fort Greene, Brooklyn, l’art de vivre c’est beaucoup de jeunes entrepreneurs donc beaucoup de gens qui travaillent dans les cafés dans la semaine, le brunch du dimanche puis le marché bio avant d’aller se poser au soleil au parc.

Tu as développé une activité professionnelle en tant qu’expatriée, peux-tu nous en dire plus ?
Je travaille avec des artisans au Mexique et au Guatemala, nous faisons des objets de déco et des accessoires. L’idée s’est formée en plusieurs mois, de manière assez naturelle suite à mon parcours en Amérique Centrale, et de ma connaissance de la demande sur le marché Nord-Américain.

 

 

 

 

Le nom « Behind the Hill » m’est venu naturellement, car c’est l’idée d’aller toujours plus loin, ne pas rester dans son “sweet spot”, de se surpasser. Et c’est aussi là ou je vais rencontrer mes artisans. J’ai créé « Behind the Hill » en 2017. J’ai vraiment travaillé sur le développement de l’idée et de l’identité de marque en 6 mois (décembre 2016 a juin 2017) – j’ai lancé le web site en juin 2017.
Concernant les démarches administratives aux US c’est assez lourd car mon visa dépend de mon entreprise donc j’ai dû prouver au gouvernement américain que mon idée valait la peine avant de pouvoir vraiment me lancer. Mais, en même temps, je ne sais pas si c’est plus simple en France !

Quelle collaboration aimerais-tu vouloir développer ?
J’adorerais collaborer avec un joli concept store sur une collection capsule “Home décor” utilisant mes tissus. En France, ça pourrait être “Merci” par exemple. Aux Etats-Unis j’aimerais collaborer avec Anthropologie.

Quel est ton parcours ton parcours professionnel ?
Après mes études de Linguistique, j’ai travaillé comme professeure de français dans les entreprises françaises à Mexico (principalement L’Oréal), ensuite j’ai travaillé pendant 5 ans dans une superbe agence de pub/marketing à Mexico puis une autre agence de marketing a New York, et en fin j’ai monté ma société « Behind the Hill » depuis 2 ans.

Tu as une petite fille, comment t’organises-tu entre activité professionnelle et vie personnelle ?
Ma petite fille a de 10 mois donc ce n’est pas toujours évident, mais j’ai la chance d’avoir une nourrice à la maison de 10h à 17h donc je travaille pendant ces heures-là, ainsi que le soir après qu’elle soit couchée et souvent le weekend.

Quels sont tes Instants Bonheur de Musette ?
Avec ma meilleure amie à Mexico, on avait l’habitude de faire la liste des choses qui nous rendent super heureuses et qui ne coûtent rien ! Ça fait du bien de se la rappeler de temps en temps.

Par exemple : se coucher dans un lit qui sent bon le propre / chanter une chanson en duo avec une amie / danser seule chez soi le matin / passer une semaine super productive et se poser le vendredi soir avec un bon verre de rouge ou une bière bien fraiche en repensant aux meilleurs moments.
Aussi le soir au lieu de demander à mon copain comment était sa journée, je demande toujours “quel était ton moment préféré aujourd’hui ?” En général ça entraine des discussions plus positives et moins banales.

Un Home-made à partager ?
Pour moi, c’est un Home-made pour se sentir bien :
Le meilleur gommage visage : miel bio + jus de citron (faire une pâte et exfolier le visage, laisser reposer, rincer)
Le meilleur gommage corps : huile de coco bio + sucre bio (faire une pâte et exfolier le corps, laisser reposer, rincer)

Quelles sont tes sorties culturelles préférées du moment seule ou en famille ?
J’adore le jardin botanique de Brooklyn qui est diffèrent à chaque saison. J’ai hâte de le redécouvrir à travers les yeux de ma fille.
Sinon j’ai adoré « Hilma Af Klint » au Guggenheim de New York. Lors de mon passage à Paris, j’ai adoré l’expo “Géométries Sud” à la Fondation Cartier à Paris et l’expo sur Klimt à l’atelier des Lumières à Paris.
Enfin, j’ai hâte de voir l’expo Frida Kahlo au Brooklyn Museum.

Tu vois beaucoup d’exposition, quels sont tes tableaux préférés ?
L’art moderne ! J’aime toute l’œuvre de Sol LeWitt, ou encore Balint Zsako.
J’ai découvert récemment un tableau devant lequel je suis restée au moins 20 minutes, donc c’est bon signe ! Il s’agit de  » A Storm in the Rocky Mountains  » par Albert Bierstadt (1866) – exposé au Brooklyn Museum.

Et pour les livres ?
Il y a énormément de livres que j’adore et qui m’ont marquée, la liste serait trop longue !

Y-a-t-il un évènement culturel en ce moment (mai 2019) à New York que tu conseillerais ?
« Hilma Haf Klint » au Guggenheim et Kahlo au Brooklyn Museum

Recommanderais-tu une sortie ou une ballade ?
Pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus : se rendre à 2 heures au Nord de NY à Dia Beacon, une ancienne biscuiterie transformée en musée d’art contemporain.

You May Also Like